ATEMI Mont d'Or est affilié à la FFKADA

compteur

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_countervisites aujourd'hui232
mod_vvisit_countervisites ce mois6230

Lettres du professeur



Lettre de magnitude n° 12

Rentrée 2011-2012.

 Bonjour à toutes et tous, nouveaux, et anciens,

 Cette saison 2011-2012 vient de démarrer, semble t-il sous les meilleurs auspices.

De nombreux d’entre vous nous ont fait le plaisir de reconduire leur adhésion, d’autres,  très nombreux cette année, sont venus de toutes parts, grossir nos rangs.  J’ai donc cru bon , par le biais de cette lettre,  reformuler pour tous, en quelques mots,  l’identité et l’objectif de notre  pratique, afin que tous puissent mieux se situer dans l’ écheveau , je l’avoue, complexe des arts énergétiques et martiaux, de ses  différentes disciplines, fédérations, courants, maîtres  et écoles .

 

Nos entités juridiques locales.

Atemi Mont d’Or ( arts techniques énergétiques martiales internes ) est une association loi 1901 déclarée en préfecture, affiliée à la Ffkda,  (fédération française de karate) . Atemi fonctionne comme toute véritable association, avec un comité de direction élu, des réunions mensuelles, une assemblée générale annuelle, un budget, des frais, des recettes, et une équipe d’enseignants qualifiés,  appointés ou pas, selon qu’ils sont, ou pas, détenteurs d’un brevet d’état délivré par la délégation régionale de jeunesse  et sport. Atemi a donc une vocation  résolument formatrice  pour ceux des élèves  avancés désireux de prendre en charge des cours, et de suivre une formation diplômant adéquate, prise en compte  par le comité directeur et son  budget associatif.

Magnitude plus est l’entité juridique personnelle du signataire, diplômé d’état,  donc  habilité à enseigner contre rémunération.

J’encaisse donc directement, selon cette entité déclarée au registre du commerce, les montants des  ateliers de fin de semaine, et les honoraires facturés à Atemi, proportionnellement au nombre d’adhérents, ou à d’autres entités, comme la Mjc, ou parfois des entreprises, dans lesquelles il m’arrive d’intervenir en tant que consultants pour la gestion du stress. (www.wanagen.com/magnitud) .

 

Lire la suite...
 

La lettre de Magnitude N° 11- mars 2011



Lettre adressée à un «  frère anonyme de dojo » , à propos du «  ki « dans le combat.

Ki : (jap) (chinois :  c’hi) , énergie, souffle, air, force, sensation …etc… ….

Tu m’as posé , il y a de cela environ un an, un certain  nombre de questions écrites à propos de ma nouvelle orientation, et de ce que j’estimais , après toutes ces années dédiées à la pratique et la transmission des arts martiaux ,  que  l’utilisation du « ki » pouvait influencer dans le « combat ». Je n’ai pas eu le loisir de te répondre immédiatement, d’une part à cause des travaux de mise en place de ma nouvelle orientation selon mes nouveaux guides , d’autre part , et surtout  à cause du recul que je souhaitais prendre avant de tenter d’apporter mes réponses à ces questions, au demeurant autant pertinentes que  passionnantes .  Je vais ci dessous m’efforcer de te faire part de mon point de vue, tout en te rappelant que mon expérience n’est pas aussi étendue que la tienne , tout en te précisant que  mes impressions ne constitueront  donc en aucun cas des conclusions ni surtout des vérités ;  il s’agira  plutôt, à mon petit niveau de suiveur ,  de l’expression de vécus provisoires , car sans  doute à nouveau soumis à l’inexorable tamis de futures rencontres, de celui de  l’entrainement, de la transmission, de l’expérience  et surtout de celui du temps.

Lire la suite...
 

La lettre de Magnitude  n° 10-  octobre 2010

 

Une saison vient de se terminer, une autre commence, prépondérante  pour l’avenir.

Un cycle vient de prendre fin, un nouveau revêt doucement ses contours et ses atours, signes  avant  coureurs de son prochain essor, grâce surtout  à vous,  à votre engagement, votre soutien et votre confiance   .

Cette saison 2009- 2010 restera primordiale dans  la vie de notre association, de par  l’orientation de nos  choix techniques, suite à la rupture d’avec notre précédente école.

Lors de cette saison j’ai ainsi  choisi de passer plus d’un mois de temps  en stages divers , multipliant les contacts, participant  à un maximum de rencontres avec divers experts, maitres ,  européens  ou chinois,  périple  qui  m’a conduit de la région lyonnaise à la Drome , Milan, l’Auvergne, Pampelune, puis Pékin et Guangzhou ; j’y ai côtoyé  en un an, cinq grands maitres chinois des plus réputés,  ai renforcé des liens ébauchés l’an passé en Chine  avec l’un d’entre eux, Wang Shang Wen pour le Da Chen Chuan.  D’autres liens se sont également solidifiés avec le groupe italien de Paolo Magagnato , avec lequel nous  allons être amenés à coopérer régulièrement  pour notre pratique de Tai chi chuan et à nous rapprocher de l’école Chang Ming de Maitre Wang Fu lai. .Certains  proches   , élèves ou frères de dojo, ne m’ont pas caché l’impression qu’ils avaient ainsi d’un éparpillement  », voire d’un total déboussolage, qu’en nous ralliant à de nouveaux courants, nous demeurerions toujours d’éternels apprenants ; que le recul par rapport aux exercices de combat  libre constituait selon eux, un pas en arrière dans la culture du réalisme et de l’efficacité

D’autres ont prétendu que ce n’était pas avec ces guides là  que nous progresserions… !

Certes l’aiguille de mon compteur personnel s’est trouvée fort dépourvue d’identité  lors de la rupture, comme pour  un enfant qui quitte mal, et  à jamais, le domicile paternel ….

Mais les rencontres ainsi établies ont , au contraire très vite permis  de nous repositionner dans la bonne orientation,  de nous replacer dans le sillage d’une mouvance logique , de plus précisément cadrer ce qu’il est bon que nous gardions, ou   ce avec quoi ou qui qu’il est pertinent  nous  prenions des distances .

Le travail effectué à Milan sous la direction de Wang Fu lai, puis  à Lyon sous celle de Guo Gui zhi  ,de Wang Xi’an en Espagne,  de Wang Shang Wen et Li Jiang Yu  en Chine, ou celui ébauché avec Nicolas Ivanovitch , disciple de Me So Dong Chen, ou encore avec le couple Ribert  , de Calam  , disciples de Wang Xuan Jie ,                   m’ont définitivement conforté dans mon opinion selon laquelle la pratique interne, quelle que soit sa forme,  son origine et sa destination,  ne  s’invente pas,  qu’une pratique et sa transmission sincère et sérieuse exigent de notre part que nous nous rangions sous l’égide d’un, ou de  maitres reconnus,( sans pour autant  perdre notre indépendance et notre identité ),  que nous conservions  toujours l’esprit du débutant, et  ce quelle que soit notre parcours et notre expérience, la soif d’apprendre  gommant ainsi l’arrogance de nos certitudes,  prétentions et autres  autosatisfaction,  par un esprit  critique de désir d’auto- formation constant . Le contact avec ces maitres, révèle, d’une seule voix,  comme un dénominateur commun, que le Qi Qong est  un art  qui ne s’interprète pas , qui exige une connaissance sinisante minimale ,  une  culture  incluant une dose de spirituel , donc  la proximité et la bienveillance d’un Maitre, avec un grand « M »  majuscule, ce pour quoi notre précédent enseignement s’est avéré tout aussi impertinent qu’insuffisant, devant ainsi nous interdire  de jouer les apprentis  sorciers ou les gourous, en transmettant des pratiques que nous ne maitrisons pas . Nous nous contenterons donc de pratiques énergétiques  généralistes, accessibles au tout venant, suffisantes pour échauffer le corps énergétique en vue des exercices de tai chi et de yi chuan.

Lire la suite...
 

La lettre de Magnitude N° 9- mai 2010

 

Notes de lecture :

« A la source du Tai Ji Quan, » de Alain Caudine, élève direct de Maitre Wang Xi-an

Transmission de l’école  Chen,  aux éditions Tredaniel ( 26 €)

 Le contenu de cet ouvrage .

Cet ouvrage volumineux d’environ 500 pages, me parait devoir figurer dans la bibliothèque de tout  adepte d’art martial chinois qui se respecte.

Les 250 premières pages, écrites par Alain  Caudine  , enseignant en France , dans le sud ouest,   adepte passionné ,  retracent, d’une manière brillante, mais surtout simple et  abordable, les grands principes de  l’énergétique chinoise, propre  à toutes les formes de

Tai Ji,  que cela soit le Yang, le Chen, le Wu, le Sun, ou celui des synthèses authentiques de l’école de Cheng Pang Lin, que nous pratiquons, selon l’enseignement de Wang Fu Lai.

Cette approche est d’autant plus intéressante et pertinente qu’elle prend en compte, parallèlement, certains principes scientifiques occidentaux, cette démarche correspondant à l’objet de notre association » Atemi Mont d’or ».

Lire la suite...
 

La lettre Magnitude numéro 8





Notes de lecture : La solution intérieure, de Thierry Janssen, aux éditions Pocket Editions

Docteur en médecine, chirurgien, et psychothérapeute, Thierry Janssen explore les nombreuses facettes de la guérison, que cela soit au contact de ses pairs de la médecine occidentale, ou de celui des guérisseurs orientaux.

Plus personne ne conteste l’influence de l’esprit  sur le corps, ni celle du corps sur l’esprit.

Les émotions positives ont une action bénéfique sur notre santé.

Les effets de pratiques telles que le Qi- qong  ou le  Tai –chi- chuan,  sont à meme de nous apprendre à  développer ces émotions positives, en mobilisant les mécanismes réparateurs de l’organisme

L’auteur nous propose ainsi  de découvrir et de comprendre  l’étonnant pouvoir de guérison que nous avons tous et toutes, en nous.

Pour cela, il nous propose une approche très physiologique de l’identité et du fonctionnement du yin et du yang, dimensions orientales par d’autres extraites de leur contexte culturel oriental, puis  volontairement mystifiées.

 

Lire la suite...
 

Lettre de Magnitude numéro 7- Fin mars 2010.

Le grand tournant !

 

Vous avez tous été informé de ma décision consistant à rompre notre relation avec TRFI,

( Tokitsu Ryu France international ), et ainsi de ne plus participer aux stages de Maitre Kenji Tokitsu, avec lequel le signataire, fondateur et animateur technico pédagogique de l’association était lié depuis 1986, en tant qu’élève direct, mais aussi en tant qu’organisateur

des manifestations, bulletins internes et stages.

Quelques uns d’entre vous,  dont je suis plus proche, par le volume et le niveau  de pratique, ou  de par les nombreuses années qu’ils ont passé à mon contact, ou meme à celui, direct, de KT, n’ont pas été étonnés outre mesure de cette décision; certains  m'y exhortaient déjà depuis plusieurs années...

D’autres, n’ont peut  être pas saisi le pourquoi de cette décision : peu désireux de ressasser un passé qui est déjà loin derrière, je me tiens toutefois  à la disposition  de celles des  personnes désireuses d’en savoir plus, selon des entretiens en tète à tète

Une  copie de la lettre que j’ai personnellement adressée à KT, qui résume suffisamment bien la situation,  est en tout état de cause,  affichée au dojo.

Une page se tourne.

Lire la suite...
 


LETTRE MAGNITUDE N° 6 - FEVRIER 2010


Propositions pour une attitude gagnante en cas d'agression

  
A la demande de plusieurs participantes aux ateliers de SELF DEFENSE FEMININE, j'ai cru bon  reformuler la présentation et les grandes lignes  de notre cours de self défense, en priorisant, plutôt que les techniques de défense,  le  climat psychologique périphérique à l’agression :

 1-Constat.

L'insécurité grandit.

Les agressions  de tous types, dans votre entourage immédiat, se font plus nombreuses  plus fréquentes, parfois de plus en plus violentes.

Vous n'êtes pas rassurée. 

Vous souhaitez acquérir des armes, des moyens,  tout du moins des recettes pour pouvoir, le cas échéant,  vous défendre, voire minimiser  une agression.

Vous ne vous sentez pas sure de vous.

Vous manquez de confiance en vous.

Votre condition féminine péjore cet état d'esprit.

Vous avez décidé qu’un homme était forcément plus …fort !!

Lire la suite...
 

La lettre de Magnitude n°05 : Les huit pièces de brocard  (Ba Duan Jin)

(Source :  document édité par l’association chinoise de Qi gong pour la santé)

 1-Qu’est ce que le Ba Duan Jin ?

Cette série de huit exercices simples de Qi- qong, , à la portée de tous les âges et de toutes les conditions physiques, a une histoire vieille de plus de milles ans, remontant à la dynastie Song.

C’est l’un des exercices traditionnels chinois pour la santé.

Il est la composante du patrimoine de la  culture chinoise, selon  des mouvements simples, et des effets reconnus   .Il est ainsi prouvé que le Ba Duan Jin améliore le système respiratoire, la mobilité des membres, la flexibilité des articulations, le système nerveux et l’équilibre ; il renforce la fonction cardiovasculaire, aide à guérir des maladies, telle que la sclérose des artères coronaires, et l’ostéoporose.

Il augmente également la fonction immunologique du corps, retarde le vieillissement, et prolonge la durée de vie, ce que  reconnaissent la plupart des adeptes réguliers de ces exercices

Lire la suite...
 

La lettre de Magnitude no 4- décembre 2009

 

L’édition de cette lettre mensuelle d’information, va reprendre, à partir de 2010, à  la demande de quelques uns d’entre vous, après une  interruption  de deux ans, compte tenu des  graves turbulences  survenues au sein de notre équipe pédagogique,  puis , par répercussion, avec les dirigeants de Trfi , au début de la saison 2007-2008.

Cette période de fin d’année me semble propice pour renouer ce contact, dont l’objectif consiste essentiellement à apporter quelques explications complémentaires au contenu des cours, à l’historique et à l’organisation de nos pratiques, ou, en règle générale,  à tout autre sujet susceptible de nous permettre de nous mieux nous   comprendre,  nous connaitre, et de mieux progresser ensemble, aussi bien dans le domaine technique, que dans le domaine cognitif..

J’ai choisi comme théme  pour cette lettre no 4, celui des grades.

Lire la suite...
 

Lettre d'information Magnitude-Plus n°3 Janvier - Février 2006

Lire la suite...
 

Lettre d'information Magnitude-Plus no 2, Novembre-Décembre 2005

Lors du premier numéro de septembre-Octobre, consacré à des généralités , nous avons tenté d'expliciter l'environnement stucturel et associatif au sein duquel est organisée notre pratique. Dans ce second numéro, nous avons choisi de vous communiquer , outre les deux fiches techniques promises lors du premier , quelques sérieuses recommandations quant aux objectifs raisonnables devant etre apposés à votre fréquentation aux cours et aux ateliers.
Nous vous communiquons enfin un tableau de marche permanent susceptible de vous assister, modestement , par rapport à votre degré récurrent de stress.
Lire la suite...
 
<< Début < Préc 1 2 3 4 Suivant > Fin >>

Page 3 de 4