ATEMI Mont d'Or est affilié à la FFKADA

compteur

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_countervisites aujourd'hui87
mod_vvisit_countervisites ce mois2826

NE NOUS METTONS PAS LA RATE AU COURT BOUILLON

Publié le 3 octobre 2015 par Bruno SALERNO

Nous venons d'entrer de plein pieds dans l'automne (élément métal,lié aux poumons), mais la rate (élément terre, lié à l'été indien) est encore présente en début de chaque saison pour faire la transition en douceur.

Nous allons donc voir comment travailler pour la maintenir dans un état de fonctionnement, sinon optimal, du moins acceptable.

La rate (en fait rate/pancréas en médecine traditionnelle chinoise), est un élément central . Elle procède à la transformation et au transport des liquides organiques (tous les liquides à l'exception du sang).

Si la rate subit un dysfonctionnement, ces liquides organiques vont alors se transformer en humidité et stagner dans le corps, notamment au niveau des articulations, de la peau ou des poumons.

Cette humidité va alors engendrer des problèmes d'expectoration, de glaires, de toux grasse, mais aussi de l'asthme ou des problèmes articulaires.

Il est généralement assez long de se débarrasser de cette humidité, c'est pourquoi, comme bien souvent en MTC, il va être préférable de prévenir plutôt que de guérir.

Pour ce faire nous allons pouvoir agir sur deux leviers qui ont un gros impact sur la rate: l'alimentation et la gestion du stress.

- L'ALIMENTATION

la rate fournit ce que l'on appelle le " feu digestif ", pour cuire le bol alimentaire qui se trouve dans l'estomac. Plus ce bol va être important et plus la rate va devoir fournir de l' énergie.

Il est donc capital de ne pas l' affaiblir. Pour cela, il faut, d'une manière générale, manger plutôt cuit que cru, et plutôt chaud que froid, car les aliments crus vont apporter plus d'humidité qui risque alors " d'éteindre" le feu digestif de la rate ( Nous avons tendance à manger encore assez cru à la sortie de l'été pour essayer de " prolonger " un peu celui-ci, ce qui est néfaste pour la rate).Il est donc important d'avoir un apport de chaleur au niveau alimentaire à partir de l'été indien.

Chaleur ne veut pas dire exclusivement plats cuits. Par exemple, le vinaigre ou le poivre, apportent aussi de la chaleur.

Attention à ne pas faire l'amalgame avec la consommation d'eau, qui elle, n'apporte pas d'humidité. L' humidité résulte d'une mauvaise digestion d'aliments humides ou humidifiants.

Pour renforcer et stimuler la rate il est préférable de miser sur le doux (saveur lié à la rate). Cela ne veut pas dire qu'il faille en profiter pour vous jeter sur le chocolat comme la vermine sur la bas peuple!!

Vous trouverez de la douceur dans les patates douces par exemple

( Vous trouverez en fin d'article un tableau d'aliments favorables à la rate)

Encore une fois, tout est dans la juste mesure.

Il faut aussi essayer de manger dans le calme, ce qui nous amène à notre deuxième levier d'action:

-LA GESTION DU STRESS.

Le fait de manger dans le calme et à des heures régulière va favoriser l'action de la rate.

La rate est lié à l'émotion " pensées" en MTC, c'est à dire le flux incessant qui nous assaille toute la journée, l'anxiété, c'est dire si elle est sensible aux variations journalières.

Pour vous aider à contrôler ce stress vous avez comme outils à votre disposition:

-Le Qi Gong ( des 5 organes notamment) qui par la combinaison des postures et de respirations va agir directement sur l'organe concerné: en agissant sur l'organe vous agissez sur ses fonctions et sur l'émotion qui lui est lié, et en agissant sur l'émotion vous agissez sur l'organe et ses fonctions. Le cercle vertueux est bouclé.

-La méditation: apprenez à vous "poser", à laisser passer vos émotions, vos pensées, sans les juger,en étant simplement spectateur. Par la suite, celles ci auront moins d'impact sur vous.

Mais une simple marche en forêt peut aussi être efficace.

Le principe général étant de vivre l'instant présent pour apprendre à sentir le moment de transition entre un état dit "normal" et un état ou vous allez être submergé par l'émotion.

Ce point critique est n'est pas toujours évident à trouver, à sentir, car très souvent l'explosion survient soudainement après accumulation de contrariétés.

L'entrainement au Qi Gong ou à la méditation permet aussi de s'habituer à entrer en contact avec ce point crucial puis à agir en amont de l'explosion pour l’annihiler ou au moins la contrôler